Jul 022011
 

1. vendredi 17 juin : Leh – Nimoo

Première journée de trek, 2 heures de marche.
Nous sommes fin prêts à partir pour ces douze jours de randonnée dans les montagnes du Ladakh. La jeep vient nous chercher à l’hôtel et nous dépose près du village de Taru. Le temps est donc venu de se mettre en jambe ! Dorjey, le guide et Mutup, nous accompagnent avec une mule. Nous sommes tous en forme et heureux de démarrer cette marche. Nous sommes impressionnés par Martin qui effectue allègrement, avec quelques histoires de son papa, les deux heures de marche pour rejoindre le campement à Nimoo, où nous faisons la connaissance des cuisiniers : Stanzin, le chef et ses aides, Dorjey et Stanzin. Ils ont déjà installé les tentes et nous offrent un bon thé à notre arrivée. Sieste générale avant de faire école, eh oui, il nous reste quelques cours à donner … Ces deux premières heures nous auront permis de démarrer doucement et de s’acclimater encore à l’altitude.

Xavier 053

Xavier 095


Aventure du jour : première nuit sous tente dans un vrai bivouac, les enfants sont ravis. La nuit sera même bonne pour tous !

Xavier 062


2. samedi 18 juin : Nimoo – Ney

Lever à 6h30 avec un bon thé chaud. C’est vraiment agréable de se réveiller dans ces conditions. Tout le monde semble avoir passé une bonne nuit et pas de courbatures à noter ! Heureusement, car on n’a marché que deux petites heures. Petit-déjeuner à 7 heures avec chapatis, confiture, porridge. On se régale et nous prenons des forces pour cette journée et les 5 heures de marche qui nous attendent. Départ à 8 heures. Martin est toujours en super forme et avance à son rythme, doucement mais sûrement. Il préfère écouter des histoires plutôt que de monter sur la mule, mais il l’essayera tout de même une petite heure. Romane, Simon et Solène quant à eux suivent bien le rythme. Nous arrivons un peu avant 14 heures après 5 heures de marche, un bon thé nous attend avec quelques gâteaux avant un bon déjeuner. Puis sieste pour tous après un “petit plongeon” dans l’eau de la rivière. L’aprés-midi passe lentement à prendre le temps de prendre le temps et à admirer le paysage. Le village est entouré des montagnes rocailleuses comme partout au Ladakh et au loin des montagnes enneigées. C’est superbe ! Vers 17 heures, nous prenons à nouveau un bon thé avant le repas. Nous sommes à environ 3 500 m et il semble que personne ne souffre de l’altitude, on verra bien au passage des 4 000 m.
L’équipe qui nous accompagne est très sympathique, ils sont attentifs à ce que tout se passe bien pour nous et les enfants, qui eux sont heureux de pouvoir compter sur eux pour jouer à un jeu de cartes, au cricket ou leur couper un bâton.

Xavier 078

Dorjey a du mal à reconnaître son chemin, suite aux inondations du mois d’août 2010 qui ont emporté les routes, les chemins et parfois les maisons.

Xavier 082 Xavier 081

Xavier 087

Xavier 095

Xavier 118

Martin qui tire l’âne pour se donner du courage en fin de promenade !
Après une descente dans un petit canyon, nous atteignons le village de Ney, le campement n’est plus très loin, mais Dorjey nous indique qu’il faut marcher jusqu’en haut du village à côté d’une maison à deux toits. Il semble qu’il nous reste encore 1 heure pour rejoindre le campement, cette dernière heure sous le soleil de midi me semble interminable…

Xavier 134
Ney


Aventure du jour :
construction des toilettes
Nous avons choisi la formule grand luxe et cela tombe bien ! Aujourd’hui, nous bivouaquons en pleine nature et pas d’endroit très facile pour aller aux toilettes ! Mais les mules cachaient dans leurs paquets des toilettes portables. Il suffit alors de creuser un trou dans le sol réalisé un peu par Simon, mais surtout par Romane, Simon ayant vite abandonné la tâche… On plante ensuite une tente autour et le tour est joué !
La voilà ! On s’y sent d’ailleurs bien mieux que dans bien des toilettes rencontrées sur notre parcours !

!!!Xavier 129!!!

3. dimanche 19 juin : Ney – Likir (3 700 m)

Lever à 6h30 avec toujours un bon thé chaud, sans oublier ensuite, une petite bassine d’eau chaude pour se rafraîchir et se débarbouiller. C’est la première fois dans un trek, qu’on nous propose ce petit plus et tous les jours c’est bien agréable ! Les enfants aiment bien aussi ce type de lever, ils aimeraient bien avoir la même chose à la rentrée pour bien démarrer la journée ! Quatre heures de marche nous attendent aujourd’hui pour rejoindre Likir et visiter son monastère. Nous traversons une longue plaine désertique avec des collines rocailleuses et le soleil tape dur !

Xavier 137Xavier 148

Xavier 172

Impossible de trouver de l’ombre pendant cette marche et nous sommes bien contents d’arriver au campement pour nous reposer. Les tentes ont été montées sous les arbres, on sera donc bien à l’ombre et même sous l’eau … Alors que nous nous reposions, Solène nous signale que le terrain où sont plantées les tentes est sous l’eau. Nous ne nous en étions pas aperçus, et en effet les tentes prennent l’eau ! La petite dame du camping avait changé le cours d’eau pour ses cultures, qui se dirigeait entièrement dans notre terrain. Nous prévenons Dorjey et son équipe qui viennent nous aider à transporter nos sacs au sec, à démonter les tentes et à les sècher. En toute sincérité, je suis ravie, car l’endroit où nous étions n’était pas très sympathique et il n’était pas très plaisant d’y dormir, je ne vous parle même pas des toilettes ! La petite dame semble un peu confuse de sa bêtise et modifie le cours du ruisseau en nous rassurant et en nous disant que tout sèchera vite… Mais nous, nous ne voulons plus rester là ! Le seul endroit possible maintenant est de nous loger dans les logements en semi-dur du camping. Nous passons de tentes mouillées à de vrais lits, près de vrais sanitaires qui après un petit nettoyage personnel, deviennent nettement plus agréables. Comme quoi, il est bon d’attendre qu’une petite mamie change son cours d’eau et le cours de notre histoire !

Xavier 191AVANT

Xavier 245APRÈS !!!


En fin d’après-midi, nous partons visiter
le monastère de Likir Gonpa :une heure de belle marche vers les sommets nous permet d’admirer de loin, puis de près ce superbe monastère construit au 11è siècle. Le bâtiment est impressionant et s’impose dans la vallée. Il a été détruit par le feu et a été reconstruit il y a 200 ans. Le monastère a abrité la première communauté monastique du Ladakh et compte aujourd’hui une centaine de moines de l’ordre Gelugpa et une école avec une cinquantaine de moinillons. La lumière de ce soir est superbe et entre dans les salles du monastère de telle façon que les couleurs des fresques murales ressortent au mieux. Dorjey nous explique la fresque qui représente la roue de la vie et qui est dessinée à l’entrée de chaque monastère. Les portes sont gardées par les Dieux protecteurs des quatre points cardinaux.La première salle de prière à droite de l’entrée comporte des sièges réservés au dalaï lama et à son frère, le grand lama honoraire de Likir. Après deux autres salles plus colorées, on grimpe jusqu’à un musée qui occupe une petite salle. Derrière le monastère, un immense Bouddha Matreya dorée du 20è siècle est assis sur le toît de l’édifice qui mesure 20 m. Il est impressionant ! Les moines prient dans le monastère et des personnes viennent prier devant ce Bouddha.

Xavier 196

Xavier 225 Xavier 210Xavier 209 Xavier 221
La Roue de la Vie Bouddha de la Compassion, Avalokiteshvara

Les Lokapalas

Xavier 217 Xavier 218
Gardien du Sud Gardien de l’Est

Xavier 233 Xavier 236
Bouddha du Futur ou Bouddha Matreya

Xavier 243

A notre retour, nous retrouvons les enfants qui sont restés se reposer au campement. Après un bon dîner, nous sommes contents de nous coucher bien au sec dans ces bonnes tentes !

Aventure du jour : les tentes prennent l’eau !



4. lundi 20 juin : Likir (3 700 m) – Yangthang (3 600 m)

De Likir, nous traversons des paysages fabuleux jusqu’au village de Yangthang. Pendant ces 5 heures de marche, nous atteignons deux cols : Phobe La (3 600 m) et Chagaste La (3 650 m). C’est toujours un bonheur d’atteindre un col pour voir de l’autre côté.

Xavier 252

Xavier 256 Xavier 258

Les cuisiniers nous ont préparé un pique-nique que nous dégustons au second col. Pas d’arbre, pas d’ombre et donc pas de sieste … Nous nous amusons donc avec un volant qu’il faut se faire passer avec les mains sans le faire tomber ! Dorjey et Mutup s’en sortent plutôt bien et plutôt mieux que nous au niveau essoufflement !

Xavier 263

Nous arrivons au campement, cette fois en plein air. L’endroit est superbe avec vue sur le village de Yangthang, ses vieilles maisons et ses champs et ses magnifiques montagnes au loin.

Xavier 317

Xavier 361

Xavier 367

Aventure du jour : Les 41 ans de Xavier au Ladakh sous les étoiles !
Nous sommes vraiment heureux d’être ici et Xavier est plus qu’heureux de fêter ses 41 ans, aujourd’hui, dans cet endroit maginfique. On ne pouvait pas mieux choisir !
Stanzin lui a préparé un superbe gâteau et sans four, c’est vraiment un exploit !
Joyeux Anniversaire Xavier !

Xavier 386

Xavier 387

 


5. mardi 21 juin : Yangthang (3 600 m) – Monastère de Rizong Gonpa – Yangthang (3 600 m)

Nous partons aujourd’hui visiter le monastère de Rizong Gonpa et nous reviendrons ce soir à Yangthang au même campement. Il est prévu 2 heures de descente et 3 heures de remontée. C’était sans compter les inondations d’août 2010 qui ont ravagé complètement les flancs de la montagne et ont détruit le chemin ainsi que les ponts qui permettaient de traverser la rivière facilement. Nous atteignons le monastère au bout de 3h30 de marche et de traversées de rivière non sans difficultés, car c’est toujours un défi de traverser une rivière sans glisser sur une pierre et se tremper les pieds. Dorjey porte Martin régulièrement pour éviter les chutes. Et cette fois, ce n’est quasiment pas possible de monter sur la mule tant les “chemins” que nous empruntons sont escarpés et trop dangereux au risque qu’un enfant tombe de la mule. Nous arrivons enfin en vue du monastère. Il occupe les pentes d’un fond de vallon et est comme accroché aux parois abruptes des montagnes. Il a été construit en 1841, environ 50 moines de l’ordre Gelugpa y vivent et autant dans d’autres temples qui lui sont rattachés. Après un bon déjeuner, nous visitons les deux salles de prière qui sont ornées de peintures murales, noircies par la suie et des statues dorées représentants les différents Bouddhas. Ce monastère est superbe ! Nous rencontrons un moine qui nous explique un peu sa vie et celles des moinillons qui pour l’instant sont à l’école.

Xavier 418

Xavier 429

Xavier 437

Xavier 454 Xavier 452

Xavier 442

Il est temps de repartir : Dorjey a contacté un ami-taxi pour venir raccompagner Martin et Solène au campement. Je me réjouis déjà de leur donner une petite douche et d’avoir du temps pendant leur sieste… Mais…le voyant du liquide de refroidissement est au rouge. Nous nous arrêterons au final presque deux heures, le temps de voir ce qui se passe, que le chauffeur aille chercher de l’eau à la rivière pour refroidir le moteur puis remplir le radiateur… Martin me demande si c’est ça l’Aventure ? Avoir un problème avec la voiture, devoir faire la sieste au milieu de la route, sur le tapis de la voiture sorti sur la route pour l’occasion. Solène essaye de se reposer un peu et c’est avec du retard qu’elle pourra avoir un traitement pour ses troubles intestinaux. Si nous avions pu, nous aurions bien demandé à une voiture de nous conduire à Yangthang, mais en deux heures, nous n’en avons point vue ! Martin se demande comment on fera cette nuit si une voiture passe alors que nous dormons sur la route ? Lui, est heureux de vivre cette aventure… Nous arriverons finalement après les marcheurs, fiers d’être arrivés avant nous ! Ils ont d’ailleurs effectué cette montée en 2h30, soit une heure de moins que pour la descente. Ils sont forts ceux-là !
Fin de journée à admirer la vue qui est toujours aussi maginfique, ainsi que de belles étoiles à la nuit tombée !

Xavier 489

Xavier 490

Xavier 491

 

Aventure du jour : avec le taxi !

 

6. mercredi 22 juin : Yangthang (3 600 m) – Hemis Shukpachan (3 700 m)

Lever à 7 heures pour un départ à 8h30. Au programme aujourd’hui, 3 petites heures de marche et cela fait du bien car nous sommes à mi-parcours du trek et nous avons tous besoin de faire une petite pause avant d’entamer la deuxième partie du trek qui est plus montagnarde, avec des altitudes plus élevées et des étapes plus longues.
Nous admirons une dernière fois les montagnes et la vue depuis Yangthang avant de monter
au col de Tsermangchen La (3 750 m) et descendre jusqu’au village de Hemis Shukpachan. Nous logeons pour ce soir dans un des campings du village. Il présente un grand terrain qui servira pour le jeu de cricket entre les enfants et Dorjey et toute son équipe

Xavier 501

Xavier 520

Xavier 525
passage du col de Tsermangchen La

Xavier 534

Aventure du jour : cricket au Ladakh
Le but de ce trek est aussi pour les enfants de se trouver de beaux bâtons pour les tailler, les sculpter. Aujourd’hui Solène en a trouvé un chouette qui peut servir comme batte de base-ball et en l’occurence au Ladakh comme batte pour jouer au cricket. Tout le monde s’y met, des cuiciniers au guide et aux enfants et on passe un bon moment à essayer de renvoyer la balle le plus loin possible ou qu’elle atteigne trois piquets de bois placés derrière le lanceur.

Xavier 561Xavier 564Xavier 555Xavier 556

Xavier 563
Martin essaye le cricket avec un petit copain !
Ils sont même assez doués ces deux-là !

Xavier 560

[suffusion-the-author]

[suffusion-the-author display='description']

  3 Responses to “Trek au jour le jour (I)”

  1. Bonjour,
    Que vous dire après avoir regardé toutes ces photos, vos visages radieux et tout ce que l’on peut lire. Je crois que je vais les regarder souvent. Merci pour tout cela.
    gros gros bisous à vous 6. Tata Isabelle.

  2. Super aventure… Ca nous rappelle des moments semblables sur le campement du Botswana… Je suis sure que les enfants vont en garder un merveilleux souvenir…
    Les miens sont avec Laurent en Amazonie alors que je me repose un peu avant le grand retour en fin de semaine…
    Bisous à vous 6…
    Nelly

  3. Bon repos et bon retour à tous vers Bruxelles ! On se voit là-bas ?
    Bises
    Danièle

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)