Jun 142011
 

LE LADAKH

Le Ladakh est le plus grand district de l’État indien du Jammu-et-Cachemire (Jammu-Kashmir ou J.K. ), situé dans sa partie orientale et dont il occupe plus de la moitié de la superficie. Cependant, il est l’un des districts les moins peuplés du pays. Parfois appelé le Petit Tibet, il est célèbre pour ses paysages montagneux et sa culture bouddhiste tibétaine. Sa capitale est la ville de Leh.

Inde carte2

Ladakh carte

  • Histoire

Le Ladakh fut autrefois un royaume indépendant de religion bouddhiste. Descendant d’une dynastie fondée en 975 et comptant 39 générations, la famille royale du Ladakh a aujourd’hui cessé de régner. Elle prit le nom de Namgyal (“Victorieux“) en 1470 quand Lhachen Bhagan, qui gouvernait depuis Basgo, conquit un royaume ladakhi rival installé à Leh-Shey. Bien que le Ladakh ait été “tibétanisé” au IXè siècle, le bouddhisme y parvint sous sa forme indienne, comme en témoignent les anciens temples d’Alchi. Au fil du temps, différentes sectes tentèrent de s’imposer, puis l’ordre tibétain gelugpa réussit à prédominer. Sa philosophie fut introduite au XIVè siècle par le pélerin tibétain Tsongkhapa.
Au XVIIè siècle, à la suite d’une rupture de ses relations avec le Tibet, le 5è Dalaï Lama tenta de l’envahir. Le Cachemire aida alors le Ladakh dans la restauration de sa souveraineté, mais cette aide eut un prix, la conversion du roi ladakhi à l’islam et la construction d’une mosquée dans sa capitale, Leh. Le traité de paix tibéto-ladakhi de 1842 est signé à la résidence du Gulâb Singh. Le Tibet et le Ladakh confirment leurs frontières respectives et renouvellent leur engagement d’amitié. Le traité de paix tibéto-ladakhi de 1842 est confirmé en 1852 par un nouvel accord commercial.
Le Cachemire finira d’ailleurs par envahir le royaume, mettant fin à son indépendance et entraînant, à terme, son intégration dans l’Inde britannique.
Le territoire originel du royaume est maintenant divisé entre l’Inde, le Pakistan et l’Aksai Chin, un district conquis par la Chine à la suite du conflit sino-indien de 1962.

  • Géographie

Le Ladakh est le district de l’Inde à l’altitude la plus élevée, une grande partie de son territoire dépassant les 3 000 m. Il comprend une partie du Karakoram et de l’Himalaya ainsi que la vallée supérieure de l’Indus.
Le Ladakh historique se composait de plusieurs régions distinctes, la plupart aujourd’hui sous administration indienne :

* la vallée supérieure de l’Indus, une région plutôt peuplée
* les vallées éloignées du Zanskar, au sud, et de la Nubra, au nord, auxquelles on accède par une des routes carrossables les plus hautes du monde (col de Kardung, 5 359m)
* l’Aksai Chin, sous administration chinoise, quasiment déserté
* la vallée de Kargil et de Suru à l’ouest, à population majoritairement chiite, où se trouve Kargil, la seconde ville la plus peuplée du Ladakh.
La région de Skardu, sous administration pakistanaise et de population entièrement musulmane, est parfois rattachée à la géographie ladakhie.

  • Climat

Désert de haute altitude, le Ladakh est réputé pour son ciel d’un bleu limpide. Les précipitations sont faibles et le soleil brille en moyenne 300 jours par an. La courte saison touristique de Leh de juillet à début septembre se caractérise par des températures agréables en journée et des nuits plutôt fraîches. Des orages peuvent cependant éclater à tout moment. Dès septembre, la neige commence à tomber en altitude et bien que les cols restent ouverts jusqu’en octobre, ils peuvent être temporairement fermés plus tôt.
En hiver, les températures descendent en-dessous de -20°C et la plupart des accueils hôteliers ferment.

  • Population

À la différence du reste du Jammu-et-Cachemire qui est principalement musulman, le Ladakh est une région majoritairement bouddhiste, la plupart des Ladakhis suivant la forme tantrique du bouddhisme, le Vajraya-na, ou bouddhisme tibétain. On y trouve, en effet, un nombre élevé de monastères bouddhistes comme Spituk , Shey gompa, Tikse gompa, Hemis gompa, Alchi gompa, Stongdey gompa et Lamayuru gompa, gompa ayant la signification de monastère.

La plupart des habitants de la région parlent le ladakhi, un dialecte proche du tibétain. On note cependant des différences nettes concernant la grammaire et la prononciation (de ce point de vue, le ladakhi est parfois considéré comme un dialecte tibétain archaïque). Il est assez facile, pour une personne parlant le tibétain, d’apprendre le ladakhi. L’inverse est moins évident.

Le monastère de Tikse Ladakh le monastère de Tiksé

  • Économie

La crise du Cachemire ayant rendu cette région, autrefois très prisée des touristes, extrêmement peu sûre, hormis la ville de Srinagar, le gouvernement indien favorise un transfert d’activités touristiques vers le Ladakh oriental, bouddhiste, et ses possibilités de trekking, la région n’étant quasiment pas affectée par les évènements de la partie occidentale de l’État. Le tourisme est ainsi en train de devenir la première source de revenus de cette région dont l’économie était, autrefois, essentiellement basée sur une agriculture de subsistance.
Depuis le début des années 80 , une association française, le Groupe énergies renouvelables, environnement et solidarités, promeut l’utilisation des énergies renouvelables, notamment par la construction de maisons bioclimatiques à l’énergie solaire ainsi que des serres solaires (en) pour la culture de légumes. Un Ladakhi, ingénieur à la retraite, a inventé la construction de glaciers artificiels en utilisant des murs de pierre, favorisant l’apport d’eau pour les agriculteurs, l’eau de ces glaciers fondant plus tôt au printemps, elle permet de semer plus tôt, améliorant les récoltes.

  • Transports

Le couloir principal pour les échanges et le commerce du secteur a été déplacé de l’itinéraire “passe de Zoji-La – Kargil vers Srinagar” pour celui de la route de haute altitude “Manali-Leh” depuis l’Himachal Pradesh. Leh comporte un aéroport d’où partent des vols quotidiens pour Delhi et hebdomadaires pour Srinagar. Des vols desservent également les villes de Chandigarh et Jammu.

[suffusion-the-author]

[suffusion-the-author display='description']

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)