Mar 132011
 

samedi 12 mars

Ce soir, nous nous joignons à un groupe de femmes de l’hôtel qui nous propose de les accompagner dans l’association Sok Sabay qu’elles aident. Effectivement, nous les avons vues plusieurs fois cette semaine avec des enfants de l’association, avec lesquels elles organisent des activités ou des sorties.

Nous arrivons au centre de l’association de Marie Cammal, française, que nous rencontrons et avec qui nous en apprenons un peu plus sur l’association qu’elle a crée et sur la vie des cambodgiens.
Marie a crée son association, il y a 15 ans, après avoir été infirmière dans différentes ONG. Elle recueille les enfants des rues et elle s’est donnée pour mission de leur apporter une éducation. La capacité d’accueil du centre est de 45 enfants. Ils sont presque tous parrainés, ce qui leur permet d’aller dans les meilleures écoles de la ville. Nous sommes très contents pour Marie et les enfants, car plusieurs d’entre eux sont arrivés à un niveau d’étude avancé et leur permet de réussir de brillantes études.
Pourquoi des enfants dans la rue ?
Certains d’entre eux sont recueillis, car ils ne sont pas nourris dans leur famille et souffrent d’une grande malnutrition ; d’autres vivent dans des familles où sévit une grande violence familiale. Marie nous explique les conséquences laissées par les Khmers rouges qui agissaient sur le peuple cambodgien avec une grande cruauté. Sous le sourire cambodgien, se cache une grande souffrance et cette violence semble s’être ancrée dans la population. Nous découvrons peu à peu une nouvelle facette du pays et sommes sensibles à ce que Marie nous décrit.

Ce soir, c’est l’anniversaire des enfants nés en février et mars et c’est la fête ! les nôtres sont ravis de lier connaissance avec eux. C’est fascinant de les voir jouer ensemble rapidement.

Xavier 236

Xavier 238

Solène 242

Nous sommes fiers de vous présenter Marie, dont nous admirons l’énergie qu’elle a su donner et apporter à ces enfants, et les objectifs qu’elle s’est fixée. Elle a su se rendre disponible pendant toutes ces années et quand on voit ce qu’elle a créé ici, nous ne pouvons que la féliciter. Elle souhaite arrêter son association d’ici deux ans, non par pour un retour en France, mais pour créer un hôpital pour enfants au Laos. Un nouveau projet, de nouveaux objectifs : Bravo Marie !

Romane 1012

Solène 255

Nous avons passé deux petites heures dans le centre et nous avons un coup de coeur pour Marie et son association.
Voici les liens sur notre site :
Marie Cammal
Association Sok Sabay

[suffusion-the-author]

[suffusion-the-author display='description']

  3 Responses to “Phnom Penh, Association Sok Sabay”

  1. Que de “Marie” qui travaillent dans l’ombre partout dans le monde …
    Ce sont des rencontres qui réconcilient avec l’humanité !
    Merci de nous les partager.
    Bises,
    Odile et Guy

  2. Ah oui, alors ! Quel bonheur de voir qu’il y a des gens comme ça qui existent et se mobilisent ! Sans compter que je la trouve lumineuse, cette Marie …

  3. Un très chouette témoignage plein d espoir et de sourires. Amicalement Eric

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)