Mar 012011
 

Quoi de commun entre un indien Navajo, un aborigène des forêts amazoniennes, un Quechua Péruvien, un indien Yamane de Terre de Feu, un Rapa-Nui de l’île de Pâques, un Polynésien, un Maori de Nouvelle-Zélande, et un aborigène Australien ?

Quoi de commun dans ce monde que nous parcourons, des Amériques à l’Océanie, sinon une histoire marquée par les colonisations. Le sentiment de ces peuples d’avoir perdu une culture originelle, leurs dieux, leurs terres, et souvent leur identité. Leur combat également pour se réapproprier cette part perdue de leur histoire et réclamer leur part d’héritage. La reconnaissance récente de leur droits et leur meilleure représentation dans le système politique de leur pays. Le sentiment parfois malheureusement qu’à force de se tourner vers un monde originel nécessairement meilleur ils en oublient de se créer un avenir.

Peut-on imaginer un monde où chacune de ces cultures se serait développé autour de ses croyances, ses codes et ses systèmes économiques ?

La révolution industrielle aurait-elle eu lieu ? L’économie serait-elle aujourd’hui aussi prédominante dans nos sociétés ?

Faut’il pour autant tomber dans cette “repentance” qui faisait grand bruit en France il y a quelques mois et qui n’inscrit que le coté sombre des colonisations dans l’histoire ?

Ce sont que quelques pistes de réflexion à l’heure de partir pour l’Asie que je crois, peut être à tort, moins soumise aux influences occidentales. Amis sociologues, ethnologues, anthropologues merci de vos lumières.

Australie2-Canberra (69)

 

îledepâques (641)

tahiti (221)

Patagonie Ushuaia (272)

Xavier 297

Xavier 139

Perou1 (15)

[suffusion-the-author]

[suffusion-the-author display='description']

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)