Dec 022010
 

USHUAIA

Chili Ushuaïa2Chili Ushuaïa1

Pays : Argentine
Province : Terre de Feu

Chili Ushuaïa6

 

Superficie : 9 390 km²
Ushuaïa est la capitale de la province argentine la plus méridionale, la Terre de Feu, Antarctique et Îles de l’Atlantique Sud. Située en bordure de la baie éponyme, à proximité du canal Beagle et au sud-ouest de la province, dans le département d’Ushuaïa, la ville est considérée comme étant la plus australe du monde. Ses coordonnées géographiques sont 54° 48′ de latitude sud, 68° 18′ de longitude ouest.

Le nom de la ville vient de la langue indigène yagan (ou yamana) : ush (au fond) et wuaia (baie ou crique).
Avant l’explosion démographique de Ushuaïa, Puerto Williams (Chili) était considérée comme la ville la plus australe du monde. En se référant à la notion de ville (seuil de 20 000 habitants) établie par les Nations unies, Puerto Williams, 2 262 habitants en 2002, est trop petite pour mériter le terme de ville. Punta Arenas (également au Chili), 130 000 habitants en 2000, plus peuplée qu’Ushuaïa, est parfois tenue pour la ville la plus australe du monde, mais elle est située au nord-ouest d’Ushuaïa.
Ushuaïa bénéficie d’un climat subpolaire océanique comparable à celui de Reykjavík en Islande. Les saisons sont peu marquées avec des températures qui restent voisines de 0 °C quelle que soit la période de l’année. Ainsi la température moyenne du mois le plus froid est de 1,3 °C et celle du mois le plus chaud de 9,6 °C. Le temps est en effet souvent nuageux et brumeux et les chutes de neige sont fréquentes et peuvent se produire à n’importe quelle période de l’année. La ville est exposée aux vents dominants d’ouest, les westerlies, qui apportent douceur et humidité toute l’année. Ushuaïa et sa région sont connues pour ses vents soudains et violents, les williwaws qui peuvent être un danger pour la navigation.

Histoire
Les premières populations de cette terre arrivèrent à pied sur la Grande Île de Terre de Feu, il y a plus de 10 000 ans. C’étaient des chasseurs et cueilleurs nomades venant du nord, habitués à survivre avec les ressources naturelles d’une région qui était toujours reliée à la Patagonie continentale. Quelque temps après, une seconde vague de peuplement arriva, les nomades de la mer, les Yamanas, qui naviguaient d’île en île dans l’archipel occidental de la Patagonie.
Durant les milliers d’années suivantes, l’érosion due aux eaux océaniques ou de grands mouvements telluriques conduisirent à couper en deux le continent, formant ainsi une grande île et un détroit entre deux océans. Bien des années plus tard, c’est cette même île et ce détroit que découvrit l’expédition de Magellan en 1520 : ils furent appelés l’Isla Grande et le détroit de Magellan.
Durant la traversée, les navigateurs espagnols observèrent du feu et de la fumée sur les côtes septentrionales. C’est pour cette raison qu’ils baptisèrent l’île Terre de Feu (Tierra del Fuego). Durant les deux siècles qui suivirent, il y eut un certain nombre d’expéditions européennes et les premiers contacts avec les Amérindiens.
Une mission de pasteurs anglicans dirigée par Thomas Bridges s’installa dans les environs du canal Beagle en 1869, formant un premier établissement proche de l’emplacement de la future ville.
Ushuaïa fut fondée le 12 octobre 1884 au fond de la baie éponyme ouverte sur canal Beagle. Durant la plus grande partie de la première moitié du XXe siècle, la ville se développa autour d’une prison pour des criminels particulièrement dangereux. Le gouvernement argentin s’inspira de l’exemple des bagnes britanniques en Australie : s’échapper d’une prison sur une île si isolée est pratiquement impossible. Les prisonniers devinrent ainsi des colons et leurs principales activités étaient de couper du bois sur les terrains environnant la prison et de construire la ville.
Aujourd’hui, Ushuaïa est la capitale de la province de Terre de Feu, Antarctique et Îles de l’Atlantique Sud. À partir d’Ushuaïa, il est possible d’aller au parc national Tierra del Fuego (pour voir la baie Lapataia à l’ouest, à la frontière avec le Chili). Des voiliers et des navires permettent d’aller dans le canal Beagle pour voir les cormorans, les manchots de Magellan, et lions de mer sur les îles alentours, de découvrir en plusieurs jours les glaciers de la cordillère Darwin dans les canaux chiliens, ou tout aussi spectaculaire, de passer (voire de débarquer) au cap Horn. Le Phare du bout du monde, rendu célèbre par le roman éponyme de Jules Verne, situé sur l’ île des États, au large et à l’est de la pointe Mitre, est plus difficile d’accès. La majorité des touristes se contente du phare Les Éclaireurs, situé dans la baie, juste en face de la ville.

[suffusion-the-author]

[suffusion-the-author display='description']

  One Response to “Ushuaia : à propos de …”

  1. Mais pourquoi ils m’expliquent pas tout ça sur mon gel douche….

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)