Oct 252010
 

Après 1 mois au Pérou, dont près de trois semaines à la Casa Caith, nous voila désormais en Bolivie. Pays plus rude, mais où l’accueil est également chaleureux, et les paysages sur les cimes de la Cordillère absolument incroyables.

Après une nuit de bus et une brève incursion dans Copacabana, nous avons atterris un peu par hasard sur l’Isla del Sol, au milieu du lac Titicaca. Première impression mitigée, pour la première fois notre petite famille se sent un peu décalée dans l’ambiance touristique qui prédomine sur le village principal de l’île.

Mais après…quel bonheur ! Nous avons migré vers une pension située à l’extérieur du village et pu profiter pleinement des lumières du lac Titicaca, de la vie de l’île où les ânes remplacent les voitures et tous autres moyens de locomotion, où les habitants travaillent les terrasses cultivables ( nous sommes en pleine saison de plantation des patates), et où la nuit, nul bruit de la ville ne vient perturber les étoiles. Nous y sommes finalement resté 4 jours, le temps de faire un peu de trekking, un peu d’école, et … de nous lasser de la truite grillée con papas servie tous les soirs inlassablement par notre aubergiste.

Les bonnes choses en appellent d’autres, et nous avons pris la direction de La Paz où nous sommes arrivés hier soir. Voyage en bus de 3 heures entourés de Français voyageur, une bonne occasion d’échanger sur la France, ses grèves et ce qui s’y passe. Pour la première fois depuis notre arrivée en Amérique Latine, nous profitons d’un hôtel tout confort, la douche est chaude, et nous retrouvons même le plaisir de regarder la télévision en français via TV5 monde. La scène parisienne a l’air intéressante!

[suffusion-the-author]

[suffusion-the-author display='description']

  8 Responses to “Arrivée à la Paz”

  1. Mes six amours,
    Merci pour les nouvelles que je suis toujours avec tellement de plaisir. Vous voilà dans un pays civilisé ; de l’eau chaude… des douches… mon Dieu quel confort. Une seule chose : ne pas abuser de tout cela.
    Ici on vit au rythme des grèves. Dany est bloquée à Nice depuis 15 jours, pas de train pour le retour…. De plus il pleut des cordes.
    Au fait, j’ai ùangé samedi une truite, c’était fameux. Bon je n’en ai mangé qu’une.
    Je vous fais plein de gros bisous.
    Mamita

  2. Vous avez des mines splendides !
    On ne se lasse pas de contempler les photos…
    Votre univers continue à s’élargir et le nôtre par la même occasion.
    Très bonne continuation à tous les 6 !
    On vous embrasse très fort,
    Odile et Guy

  3. Le ânes constituent un moyen de transport qu’on devrait peut-être envisager vu la rareté de l’or noir !
    J’ai bien pensé à vous avec l’arrivée de la neige. Vous aviez trop chaud et nous avons trop froid maintenant. Je suis montée aux chalets de Pormonaz hier et j’ai tracé dans la neige jusqu’au genou! Heureusement le vert a repris le dessus ici, en bas.
    On est toujours très content d’avoir de vos nouvelles d’admirer et découvrir de superbes paysages à travers vos photos: MERCI!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    bizzzzzzzzzzz

  4. Salut les Milcent !

    Je suis impressionné par votre voyage jusqu’ici et par votre travail de documentation. Sans parler de ce talent pour la publication web 🙂

    Bonne continuation.

    Alain

  5. Vous êtes magnifiques…c’est vrai que vous avez tous de bonnes mines !
    Les photos sont si prenantes qu’on a envie de les regarder plusieurs fois, Ilia ne veut pas croire que Sucre est est la capitale de la Bolivie pour lui il n’y a que La Paz, alors comme quoi on peut en apprendre grâce à vous….
    Bonne continuation
    Gros bisous
    Carmen

  6. juste un petit coucou à la famille de la part de Marco (rencontre dans le bus au retour de isla del sol) pour moi c’est déjà le retour à Paris et m….! mais bon!
    je pense que vous devez être dans le Salar ou les montagnes (fantastique) j’y pense encore. Profitez bien bises à vous six

  7. Merci de nous faire voyager et partager vos impressions. Bises.

  8. Bonsoir toute la famille,
    Que de belles photos ! Jamais je n’arriverais à m’en lasser. Vous êtes rayonnants, mais cela ne m’étonne pas. Je ne me lasse pas de vous suivre. J’étais partie tous le wk, mais j’avais hâte de rentrer. Continuez à nous faire rêver.
    gros gros bisous à vous 6. Isabelle

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)