Sep 202010
 

AmazOOnico, un zoo dans la jungle pour les animaux

Solène 075Romane 536

Nous y arrivons depuis notre petite pirogue, le centre est situé près de Misahualli en pleine jungle. C’est un lieu d’accueil pour les animaux de la jungle, pour les protéger et pour préserver certaines espèces en voie d’extinction.

Solène 135

Solène 082

Romane 562

Romane 608

Romane 618Il est possible de venir travailler au centre comme volontaire pour 2 mois ou plus ou pour 6 mois au moins en temps que vétérinaire. Nous avons d’ailleurs rencontré une jeune vétérinaire hollandaise qui nous a fait la visite d’AmazOOnico. Elle a choisi de venir travailler ici pendant un an ! Je suis admirative qu’elle reste ici si longtemps, car les conditions de vie dans la jungle ne sont évidentes : il y régne une climat chaud et humide, des moustiques +++ et un manque de confort qui peut convenir quelques semaines, mais peut certainement peser au bout de plusieurs mois. C’est mon avis, car cette chaleur humide ne me convient pas trop. Simon, quant à lui, aimerait bien y venir plus tard pour y travailler l’été et donner un coup de main à l’association.

Romane 548

Romane 551

Romane 555

L’histoire d’AmazOOnico

Romane 628

La forêt tropicale du projet Selva Viva doit son existence à une heureuse coïncidence. Quatre personnes font partie du projet : Christine et Siegfried von Steiger, Remigio Canelos (équatorien) et Angelika Raimann (suisse). La station a été construite en 1993, mais son histoire a commencé quelques temps avant. L’idée a été de fonder une coopération pour la protection de la forêt tropicale et un refuge pour les animaux. C’est la loi en Equateur, que l’État confisque les animaux sauvages, qui sont négociés sans permission ou mal traités. Mais après, où aller avec ces animaux ? A cette époque, il était courant de mettre ces animaux dans les hôtels pour les montrer aux touristes. Un an après la construction du zoo, les premiers touristes sont arrivés. En 1994, AmaZOOnico a été officiellement reconnu par l’État en tant que centre recherche animal et reçoit les animaux (et contrôleurs) depuis lors.

La destruction de l’Amazonie équatorienne est toujours en cours. C’est aussi pour cette raison que Selva Viva a été fondée pour la préservation de la forêt et pour tenter de sauver les zones encore existantes de la forêt primaire qui, autrement, seraient en danger de la déforestation.
Le projet et l’environnement durable écologique visent à protéger non seulement la forêt mais aussi ses habitants et par conséquent se compose des éléments suivants : forêt protégée Selva Viva, AmaZOOnico centre de secours des animaux, le lodge Runa Huasi, locaux scolaires Sacha Yachana Huasi Christina, Liana Lodge (hôtel) et une aide financière directe pour la communauté autochtone en cas d’urgence.

 

AmazOOnico

  • Il ya plusieurs façons pour que les animaux arrivent à AmazOOnico :
    • 40% des autres centres
    • 20% de personnes privées ou de la police
      Beaucoup de gens achètent des animaux par pitié ou comme animaux de compagnie, puis quand les animaux grandissent et prennent plus de place ou deviennent agressifs, les personnes les amènent au zoo. Parfois, ces animaux sont déjà malades ou maltraités avant d’être amenés parce que les gens ne se sont simplement plus intéressés à eux.
    • 20% de l’Etat
      Ces animaux sont confisqués par la police travers des contrôles à Tena ou Baeza.
    • 20% près de la zone Selva Viva
  • La plupart des animaux arrivent à amaZOOnico en mauvais état: mal nourris, blessés en raison d’avoir été attachés et très souvent pleins de parasites. Environ 25% des animaux meurent, sur leur chemin vers le centre de secours ou dans les premiers jours suivant leur arrivée au zoo. 25% peuvent être remis en liberté. L’autre moitié doit rester à amaZOOnico – soit ils vivent en liberté dans la région, ou dans des enclos pour les protéger contre d’autres animaux. Nous avons pu observer des naissances récentes et des singes qui vivent en liberté dans la zone du zoo. Ce sont de succès pour l’association.
  • Les raisons de mettre les animaux dans des enclos concernent les jeunes animaux sans mère qui doivent être protégés contre d’autres animaux, les animaux malades qui pourraient infecter d’autres animaux et qui ont besoin de soins spéciaux, les animaux agressifs ne pouvant pas être libérés, les animaux qui ont été utilisés par les humains et qui n’ont plus peur d’eux, ils sont alors en danger d’être tués par la population locale, les animaux faibles qui ne sont pas en mesure de survivre par leurs propres moyens et les animaux qui ont perdu leurs instincts naturels.

Solène 116

Romane 574

  • Aide au projet Selva Viva : il ne manque pas d’idées pour aider AmazOOnico et pour utiliser l’argent reçu : plus de rangers, éducation pour les guides de la forêt, éducation à l’environnement dans les écoles de Ahuano, des enclos plus grands pour les animaux, les enclos d’élevage, d’un projet d’élevage aguti, une pépinière, un plantation d’arbres d’acajou …- la liste pourrait être sans cesse poursuivi!

AmazOOnico a été construit sur une ancienne plantation de cacao Romane 581

[suffusion-the-author]

[suffusion-the-author display='description']

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)