Oct 052010
 

Le temps passe vite, ce doit être le décalage horaire … Danièle peaufine l’histoire complète  mais je profite d’une connection faiblarde pour donner quelques nouvelles.

Les Galapagos sont maintenant derrière nous; Nous avons quitté à regret l’Angélique et son équipage qui nous ont promenés d’île en île dans tout l’archipel durant 8 jours. Les photos sont dans l’album si vous voulez échapper à la grisaille automnale !

Pour l’anecdote,  nous avons semble t-il échappé de justesse à une tentative de coup d’état en Equateur, …et manqué l’opportunité de rester quelques jours coincés aux Galapagos.

Direction le Pérou où notre découverte de Lima a commencé par la tournée des pensions de famille à la recherche d’une ” Habitacion Quadruple pour famille nombreuse ” avec l’aide sympathique et désintéressée de notre chauffeur de taxi. L’improvisation a parfois un prix! Une fois installés, et intégrés le fait que les prix seraient ici  sensiblement plus élevés qu’en Equateur, nous avons profité d’une ville somme toute sympathique, d’autant plus que tous les commentaires entendus nous laissaient présager le pire. Sur les recommandations de l´hôtelier qui a vite repéré nos origines, nous avons commencé notre exploration par la découverte de la gastronomie locale qui nous a séduit avant de visiter l’excellent musée d’histoire péruvienne qui rendrait modeste  les livres d’histoire européenne et relativise l’influence Inca sur le continent.

Puis direction le sud, vers Ica et Huacachina, oasis pour touriste amateur de dunes de sable et de sandsurfing avant de faire une brève étape à Nazca le temps d’en admirer les lignes du même nom et de tester la robustesse de nos lignes de vie. En effet, pendant que Danièle survolait les fameuses lignes  et que j’attendais sur le tarmac, un coucou similaire, parti en même temps, a connu une fin tragique. Après  cette expérience et la  conscience rétrospective d’avoir eu beaucoup de chance, j’ai consulté les statistiques  assez effarantes sur le taux d’accident d’avion dans le coin et ne recommanderais pas l’achat du billet d’avion, fusse pour admirer une des merveilles du monde.

Après 15 heures de bus mouvementées dans les virages des Andes nous découvrons  Cuzco et reprenons un rythme scolaire un peu plus régulier. Nous avons trouvé refuge à la Casa Caith, qui abrite, en plus d’une pension de famille charmante, une association d’aide aux jeunes filles en difficultés financée partiellement par l’hôtel. L’ambiance est chaleureuse, la pasta délicieuse, et nous sommes contents de faire un peu de tourisme responsable et coopératif. A suivre…

AXP ( Agence Xavier Presse)

[suffusion-the-author]

[suffusion-the-author display='description']

  2 Responses to “Quelques Brèves”

  1. Effectivement, j’avais omis de vous dire que tous les avions de Nasca sont sur la liste noire des compagnies aériennes (si on peut appeler ca comme ca…) et que la France recommande à ses compatriotes de ne pas voler au dessus des lignes après un accident tragique il y a un ou deux ans ou plusieurs français ont péri… Ouf plus de peur que de mal… mais quand meme, ca fout le jetons !

  2. j’avais eu la nouvelle par nanou qui a été ravie de votre coup de téléphone. Ouf tout est bien qui finit bien. . MF

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)