Sep 112010
 

8 heure 30 : la cloche sonne, c’est la rentrée pour toute la famille à l’école d’espagnol d’Eujenio. Romane, Simon et Solène ont leur professeur attitré : Maria-Augusta, Martin : Maji, la fille d’Eugenio et nous Paola.

EujenioRomane 175

Simon 235

Simon 233

Simon 279

Ce n’est pas évident de rester concentré les 4 heures de cours. Mais on tient bon et c’est vraiment agréable de pouvoir “un poco” comprendre et se faire comprendre. C’est l’occasion aussi de rencontrer d’autres voyageurs et d’écouter leurs périples et leurs histoires.

Les après-midi, nous passons des moments tranquilles à Casapaxi, à faire quelques cours aux enfants, à pratiquer un peu les cours d’espagnol du matin, à jouer dans le jardin de Juliana avec ses chiens.

Romane 005 Romane 034

Romane 011 Romane 024

Nous allons également un après-midi nous promener dans le centre historique, car nous voulons visiter l’Eglise de la Compagnie, l’une des plus belles églises de Quito. Débutée en 1605 par les jésuites, sa construction nécessita 163 années pour être achevée. C’est une église de style baroque très chargée. On prétend que 7 tonnes d’or furent nécessaires pour couvrir les plafonds, les piliers, les murs et les autels. L’or semble jaillr de partour et on peut apercevoir des rénovations par-ci par-là. L’église est en bon état, mais si besoin ma belle-soeur, doreuse, pourrait vraiment venir rénover cette église. A l’extérieur, la façade de pierre volcanique est coiffée de dômes vert et or et agrémentées de colonnes torsadées. On les retrouve aussi à l’intérieur, mais cette fois, entièrement dorées à la feuille. A l’occasion de fêtes religieuses importantes, des trésors sont sortis des coffre-forts de la Banque centrale, comme une statue de la Vierge faite intégralement d’or et d’émeraudes.

Nous arrivons également au moment d’une visite du palais présidentiel ou Palacio del Gobierno qui est situé dans la même rue que l’Eglise de la Compagnie à côté de la Plaza de la Independencia. Solène 009De style colonial, le palais présidentiel a été construit au XVIIIème siècle, face à la cathédrale. Il est reconnaissable à sa banderille flottante et à ses gardes colorés en faction. Seuls les patios et le premier étage est accessible à la visite. On peut notament voir une gigantesque mosaïque murale du conquistador Francisco de Orellana, navigant sur les eaux de l’Amazone. La ballustrade en fer forgé sur la façade provient du palais des Tuileries à Paris et les luminaires du bureau présidentiel de Baccarat. On peut également voir de nombreux cadeaux des pays de l’Amérique du Sud offerts à l’Equateur. Une salle est ornée de tous les peintures des portraits présidentiels. L’endroit vaut le détour et pour nous remercier de notre visite, nous repartons avec une photo de toute la famille devant un patio fleuri.Solène 012Solène 013 Solène 011

Rester assis sur un des bancs de la Plaza Independenciaou Plaza Grande, pour se reposer et regarder le va-et-vient incessant des passants, des familles et leurs enfants, des écoliers, des cireurs de chaussures, des marchands de glace, etc …Solène 019Solène 022Solène 021

La Plaza Independencia est située en plein centre du Quito historique et a toujours été le coeur bouillonnant de la ville. Elle est chargée d’histoire car le témoin de nombreux évènements historiques. C’est vers cet endroit que convergent habituellement les manifestations, soulèvements et grèves générales qui mènent parfois à des renversements de gouvernement, comme en 2005.

[suffusion-the-author]

[suffusion-the-author display='description']

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)